Aux yeux du profane, le processus de préparation des commandes peut paraître chaotique. Les préparateurs de commandes se déplacent dans l'entrepôt comme dans une ruche bourdonnante de manière apparemment désordonnée. Néanmoins, à l'instar des abeilles, les préparateurs de commandes assurent leurs tâches selon une stratégie bien réfléchie. Seul l'itinéraire le plus court possible peut minimiser les frais de préparation des commandes.

Stratégie en forme de S

La stratégie de préparation de commandes la plus simple est l'approche dite en forme de S. Le préparateur de commandes commence son itinéraire dans l'aile extrême gauche ou droite où il doit effectuer une collecte. Après avoir exécuté la première prise, il traverse complètement l'allée et se rend dans la suivante, comme indiqué sur l'itinéraire. Cette allée est également traversée d'une extrémité à l'autre, ce qui signifie que l'opérateur finit par créer une forme de S dans l'entrepôt. L'inconvénient de cette stratégie réside dans le fait que le préparateur de commandes traverse complètement chaque allée, indépendamment de l'endroit précis où il doit prendre des articles dans cette allée. La probabilité de couvrir inutilement une importante distance, est donc relativement élevée.

Plus grand écart

La situation diffère lorsqu'on applique la stratégie dite du « plus grand écart ». Cette stratégie est basée sur la plus grande distance entre deux destinations dans une même allée. La plus grande distance est la partie de l'allée qui ne sera pas visitée. Une fois que le préparateur de commandes atteint ce plus grand écart, le chariot fait demi-tour et rejoint l'allée suivante sur son itinéraire. Une fois que toutes les allées sont approchées par l'arrière, le préparateur de commandes recommence à partir de l'avant. Cette fois, il visite les destinations de préparation de commande situées sur l'autre côté du plus grand écart. Cette stratégie permet avant tout des petites navettes lorsque le nombre de destinations à visiter par allée est réduit.

Stratégie combinée ou optimale

La stratégie d'itinéraire combinée tire profit des avantages des deux méthodes décrites ci-dessus. Dans ce cas, le préparateur traite une seule allée à la fois. Une fois que toutes les marchandises ont été collectées dans une allée, il faut déterminer s'il est préférable de rejoindre la fin de l'allée ou de revenir au début de celle-ci. De manière générale, cette tactique est similaire à celle de la stratégie d'itinéraire optimal. Elle calcule l'itinéraire de préparation le plus court, indépendamment de la disposition ou de l'emplacement des articles à collecter.

Le choix de la stratégie à adopter dépend aussi des performances à atteindre. Les bons conseils semblent être indispensables. De même que l'utilisation d'un WMS intelligent. Il est évidemment impossible à l'opérateur de déterminer constamment par lui-même l'itinéraire le plus rapide et le plus efficace.