Les véhicules télépilotés augmentent leur portée

Le potentiel des véhicules télépilotés dans la logistique et la gestion des entrepôts a souvent été abordé ces dernières années, mais quelle est la réalité ?

Ruari McCallion a envoyé des éclaireurs.

Si les histoires devenaient la réalité et si l’enthousiasme était le moteur de cette réalité, notre ciel serait maintenant rempli de véhicules aériens télépilotés ou drones, transportant des articles sur le « dernier kilomètre » jusqu’au consommateur final.

Cependant, notre ciel ne fourmille pas de machines volantes à quatre hélices transportant des courses alimentaires, des livres Amazon, des pièces automobiles ou autres composants personnalisés ; on les trouve encore davantage au rayon jouet des magasins qu’en train de vous déposer vos commandes à votre porte.

Cela ne veut pas dire qu’il n’y a eu aucun développement. En fait, cet enthousiasme s’est vite heurté à la réalité. Il a donc fallu réfléchir avant que les drones (volants ou terrestres) ne commencent à jouer un rôle dans les opérations de manutention, de logistique et de gestion des entrepôts, lieux qu’ils pourraient investir à juste titre.

À l’épreuve du « dernier kilomètre »

UPS et DHL envisagent activement l’utilisation de drones pour augmenter la portée des camionnettes de livraison. Mercedes-Benz a effectué des essais avec deux camionnettes complétées de drones pour faire des livraisons à Zurich, en Suisse, à des clients qui commandaient sur Siroop, une plateforme d’achats en ligne. Environ 100 vols ont été réalisés sans problème, et d’autres sont prévus pour 2018. Cependant, une des écoles de pensée prétend que les livraisons par drone pour le dernier kilomètre pourraient s’avérer moins pertinentes que prévu.

« Il y a des exemples d’essais de drones utilisés pour le dernier kilomètre, tels que le projet de Starship Enterprises, à Londres, pour la livraison de plats à emporter, mais de nombreux problèmes rendent cette application compliquée à utiliser, explique Robert Garbett, fondateur et PDG de Drone Major, plateforme Internet qui rassemble des fournisseurs de drones, des clients, des développeurs de logiciels et d’autres parties intéressées. Cette application semble avoir capté l’imagination des médias, mais c’est vraiment l’utilisation la moins intéressante des drones. Mais en attendant que des villes intelligentes se développent et puissent permettre l’accès des drones à chaque foyer, cette application aura du mal à s’implanter. »

Pour l'article complet, allez à eurekapub.fr

Drones
rise of the drones
If the practical obstacles can be addressed, there is clear scope for drones to boost warehouse efficiency.